• La douce amertume du café

     

    Venez savourer La douce amertume du café.

     

    Cette histoire devait être une simple nouvelle, écrite lors du MOOC Draftquest au premier trimestre 2017. J'en ai parlé pour la première fois dans cet article du 27 janvier 2017.

    En avril, il était devenu évident que le personnage principal, Lisa, avait besoin de plus de temps et d'espace pour progresser dans son projet de désencombrement et réussir à changer sa vie. Le projet était devenu un roman : résumé de l'histoire, 13 avril 2017.

    En juillet, 20 chapitres avaient été écrits sur les 40 prévus dans le plan. Terminer l'écriture du premier jet était un de mes projets de l'été.

    J'avoue ne pas avoir beaucoup avancé, car j'étais plongée dans la rédaction de ma nouvelle 1918, la dernière lettre, pour le concours Nolim.

    A l'automne, je n'avais pas réussi à m'y remettre. J'ai donc décidé de m'inscrire au NaNoWriMo (défi d'écriture qui consiste à écrire 50 000 mots en un mois) qui débutait le 1er novembre.

    J'ai réussi ! J'ai écrit mes 50 000 mots et j'ai finalisé l'histoire de Lisa. L'intrigue s'est considérablement enrichie, de nouveaux personnages sont apparus et le manuscrit comportait alors 48 chapitres et 77 536 mots.

    Ce projet n'avait pas de titre. Il s'appelait alors Lisa, du nom de l'héroïne. J'ai donc organisé un sondage pour choisir entre cinq titres possibles. Le titre qui a remporté la majorité des suffrages (41%) est : La douce amertume du café.

    J'ai ensuite créé la couverture pendant que je travaillais aux multiples relectures et corrections du manuscrit, une tâche éprouvante mais passionnante qui s'est étalée sur tout le mois de décembre.

    Le roman est maintenant en phase de bêta-lecture. J'espère que ses tout premiers lecteurs l'apprécieront et feront des remarques constructives pour l'améliorer, le faire mûrir, l'aider à devenir une œuvre prête à être publiée (cette dernière phase de correction aura lieu en février). Merci à eux !

     

     

  • Le 1er janvier, je lançais un appel sur ce blog pour trouver des bêta-lecteurs pour mon roman La douce amertume du café.

    Je voulais ici remercier les lecteurs qui ont accepté de lire mon manuscrit.

     

    Image : freestocks sur Unsplash

    Ils sont douze : quatre hommes et huit femmes. Ils ont entre 18 et 70 ans (âge moyen : 44,5 ans). Ils ont des rythmes de lecture différents (de 1 à 150 livres lus par an).

    Certains d'entre eux m'ont déjà renvoyé leurs premières impressions par mail. Ils apprécient le titre, la couverture et le style. L'écriture est fluide et agréable à lire.

    Bien sûr, il y a des défauts. Mais je ne vous dirai pas lesquels, puisqu'ils seront corrigés à l'issue de cette bêta-lecture. J'attends tous les retours (d'ici fin janvier) pour faire une synthèse et procéder à l'amélioration du texte.

    Je remercie encore une fois les volontaires pour leur implication dans ce comité de lecture. Et je leur souhaite une belle dégustation de La douce amertume du café.

     

    PS. Si vous souhaitez participer à ce projet et avez du temps libre avant fin janvier, il est encore possible de nous rejoindre. Toutes les informations sont ici

     


    votre commentaire
  • En ce premier janvier, je souhaite une bonne année à tous les lecteurs et amis qui passeront par ici : amour, bonheur, santé, bien sûr, mais aussi réussite dans vos projets qu'ils soient personnels ou professionnels.

     

     

    Pour ma part, l'année 2018 démarre en fanfare autour d'un grand projet : LDAC. Ces quatre lettres forment le sigle qui désigne, bien sûr, mon nouveau roman : La douce amertume du café. Pour avoir le détail de cette aventure débutée en janvier 2017, je vous invite à lire le résumé ici.

    Après le marathon du mois de novembre pour écrire le premier jet pendant le NaNoWriMo, il y a eu le sprint du mois de décembre, pour la relecture et la correction. J'ai fini... hier soir, 31 décembre, à 19h !

    J'ai donc le bonheur de vous annoncer que la version "bêta" est prête. Mon roman va pouvoir rencontrer ses tout premiers lecteurs, les bêta-lecteurs.

     

    Un bêta-lecteur : qu'est-ce que c'est ?

    Les bêta-lecteurs sont essentiels pour permettre à l'auteur d'améliorer son manuscrit :

    1. Sur le fond : l'intrigue est-elle cohérente ? les personnages sont-ils attachants ? les dialogues, décors, ambiances sont-ils crédibles ? ...

    2. Sur la forme : y a-t-il des passages à supprimer ? des détails à ajouter ? des répétitions ? des maladresses de style ? des erreurs d'orthographe ? des problèmes de typographie ? ...

    Chaque bêta-lecteur ne s'arrêtera pas sur tous ces points, bien sûr. X sera sensible à la construction de l'intrigue et proposera de supprimer certains passages inutiles, Y repérera facilement les erreurs d'orthographe, Z demandera plus de détails sur les décors ou les relations entre les personnages... Mais chacun d'entre eux, en envoyant ses critiques, permet à l'auteur de faire mûrir son texte.

    C'est un peu la phase 3 de l'écriture : après le modelage (l'écriture du premier jet) et le façonnage (la relecture et les corrections de l'auteur seul devant son ordinateur), le texte a acquis sa structure d'ensemble. Il faut maintenant le sculpter pour graver chaque détail et donner à l’œuvre une forme agréable et harmonieuse, qui séduira les futurs lecteurs.

     

    Je cherche des lecteurs

    pour cette phase de bêta-lecture.

    Vous hésitez ? Voici quelques informations sur mon manuscrit, qui parviendront, je l'espère, à vous convaincre. 

    Titre : La douce amertume du café

    Genre : roman

    Résumé en une phrase : En faisant du tri dans son appartement, Lisa va retrouver des objets anciens et affronter un secret de famille qui la hante depuis l'enfance.

    Taille du fichier : 50 chapitres, 267 pages A4 en format pdf, 77 830 mots.

    Personnages : Lisa, 28 ans, jeune femme introvertie, mal dans sa peau, qui vit seule avec son chat / Sa meilleure amie : Marie / Ses collègues : Clémentine, Antoine, Juliette et leur supérieur hiérarchique / Sa famille : son père, sa mère, sa grand-mère, sa cousine Clothilde / Les hommes de sa vie (chut...).

    Thèmes abordés : le rangement et le désencombrement, les nouvelles tendances de consommation (ventes d'occasion, alimentation bio et locale, zéro déchet...), les objets et les souvenirs qu'ils évoquent, les secrets de famille, le bonheur conjugal, la confiance en soi et bien sûr... l'amour.

     

    Si vous êtes intéressés pour devenir un des tout premiers lecteurs de ce roman, vous pouvez me contacter sur facebook ou me laisser votre adresse mail dans un commentaire ci-dessous (ce commentaire ne sera pas mis en ligne, pour que vos coordonnées n’apparaissent pas sur le blog).

    A bientôt !

     

    PS. Pour en savoir plus sur la bêta-lecture, je vous invite à lire cet article écrit l'été dernier.

     


    votre commentaire
  • Joyeuses fêtes de fin d'année à tous. Je vous souhaite de passer de beaux moments d'échange, de partage, de convivialité.

    De mon côté, ces congés seront synonymes de réécriture. Je poursuis la relecture et les corrections de mon premier jet. Et je réfléchis à la publication.

    Première étape : la couverture.

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Il y a une semaine, je vous proposais de participer à une expérience de lecteur : choisir parmi cinq titres de romans celui qui vous semblait le plus attirant.

    Vous avez été nombreux à venir cliquer, et je vous en remercie.

    Certains m'ont donné leur ressenti sur les titres proposés. J'y reviendrai tout à l'heure.

     

    Voici les résultats :

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique