• A propos...

     

    Bienvenue sur mon blog !

    Pour en savoir plus sur ma modeste personne, c'est par ici : Qui suis-je ?

    Vous pouvez également lire l'interview parue sur le site de l'Indé Panda le 9 février 2018.

    Pour être informés de l'arrivée d'un nouvel article, je vous invite à vous abonner en entrant votre adresse mail dans le formulaire figurant "au menu". Votre adresse mail ne sera pas diffusée ; elle servira uniquement pour l'envoi d'un message généré automatiquement à chaque publication d'article.

    Merci de votre visite. Bonne lecture !

    Zia Odet

  • Voilà, c'est fini... comme le chante Jean-Louis Aubert.

    J'ai cliqué sur "C'est provisoire. Je reviendrai."

    Et j'ai désactivé mon compte.

    Pour une expérience temporelle. 

     

     

    Pourquoi j'ai quitté Facebook ?

    J'aurais pu cocher la case "Facebook me prend trop de temps". Car ce réseau social était devenu omniprésent dans ma vie. J'allumais mon téléphone et hop, un petit tour sur Facebook. Mon ordi peinait à enregistrer un fichier ? Zou, un petit clic sur l'icône bleue pour m'occuper en attendant.

    Une fois la page ouverte, le "journal" défilait sous mes yeux. Les messages de mes amis, les photos, les publicités valsaient et me noyaient le cerveau dans un fouillis indescriptible d'informations, une marée d'images, un tsunami de mots.

    J'aurais pu aussi cocher la case "J'ai des doutes sur la sécurité". Des doutes, j'en ai beaucoup, surtout après avoir lu cet article (daté de 2015, remis à jour en 2017, toujours d'actualité) : Si on laissait tomber Facebook ?

    J'ai été lâche, je l'avoue. J'ai coché "C'est provisoire. Je reviendrai."

    Je reviendrai ? Peut-être. Parce qu'il est difficile de rompre totalement les liens, de briser les habitudes, de tourner la page. J'étais sur Facebook depuis deux ans et j'y ai fait de belles rencontres : des auteurs indépendants, des blogueuses passionnées, des lecteurs curieux...

    J'y découvrais avec plaisir des photos et messages de membres québecois de ma famille. J'aimais ces petits partages, qui me rapprochaient d'eux. Il nous faudra revenir aux bons vieux mails, à une relation épistolaire classique, plus rare mais plus sincère.

    Premier défi : un mois sans Facebook. Un mois pour vivre à un autre rythme, chercher d'autres sources d'information, prendre le large vis-à-vis du numérique. Pour commencer, je teste brief.me pour lire l'essentiel chaque jour en un seul mail. Une idée simple, efficace (je pense), à essayer (le premier mois est gratuit).

     

    Retrouver du temps pour soi

    Quitter Facebook... Bonne résolution de début d'année ? Non, pas vraiment.

    J'ai cliqué par hasard (mais y a-t-il vraiment des hasards, dans la vie ?) sur une icône minuscule qui dormait depuis des semaines au milieu de ma barre personnelle. Je l'avais placée là début 2018 en me promettant d'y revenir. Elle me faisait face chaque jour, je ne la voyais pas, jusqu'à ce petit clic qui a tout changé.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • En ce début d'année 2018, mon blog se pare de nouvelles couleurs et devient plus fonctionnel.

     

    Pourquoi ce changement ?

    Le blog a eu 1 an le 30 décembre. J'ai un peu zappé cet anniversaire, car j'étais en pleine phase de correction de mon roman.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Il a six mois et commence à se tenir assis.

    Ça tangue un peu.

    Mais son regard porte plus loin.

    Il s'intéresse au monde extérieur.

    Saisit des objets, les observe, les repose.

    Ses gestes sont maladroits.

    Son babil est une musique douce, régulière.

    Les sons l'intriguent, les mots lui plaisent.

    Il élargit son horizon, il teste des goûts différents.

    Les visiteurs lui offrent leur attention et l'encouragent tacitement.

    Peu osent commenter ses progrès.

    C'est trop tôt, peut-être.

     

    Merci, dit l'auteur de ses jours. Vous êtes sept cents à être venus le voir.

    Et si on se donnait rendez-vous en décembre pour souffler la première bougie ?

    Restez présents et n'hésitez pas à participer, aimer, partager.

    Ce blog ainsi grâce à vous grandira.

    Il se nourrit de vos visites, de vos allers... et de vos retours.

     

    Tout simplement.

     


    votre commentaire
  • Texte mis à jour le 3 janvier 2019

     

    Je m'appelle Zia Odet ; ça se prononce odé, comme si Zia (jouait) aux dés. ^^

    Ce nom d'auteur vient d'un pseudo que j'ai créé pour un forum de lecture : Zia car j'adorais enfant le dessin animé Les mystérieuses cités d'or ; Odet comme un clin d’œil à ma grand-mère, qui se prénommait Odette.

    Née en 1975, je suis enseignante dans la "vraie vie", en classe de CM2.

     

     

    J'ai tenu un journal intime pendant plus de 25 ans. Écrire m'aidait à prendre du recul sur le quotidien et à mettre en mots ce que je ressentais.

    Maintenant, j'ai envie d'explorer de nouvelles voies, de partager mes textes. Je mets en ligne certains d'entre eux sur le site Short Édition. Pour écrire, j'utilise Scribbook, une application gratuite aux multiples fonctionnalités. Mais aussi du papier et des crayons, parce que rien ne remplace l'écriture manuscrite.

    Je publie sur ce blog des textes courts, des articles sur mon actualité et des chroniques sur des livres que j'ai aimé lire. La lecture fait partie intégrante de ma vie depuis... le siècle dernier (je suis entrée en CP en 1980).

     

    Mon premier roman La douce amertume du café est disponible en version brochée et en ebook sur Amazon, Fnackobo...

    Deux de mes nouvelles ont été sélectionnées et publiées par L'Indé Panda : 1918, la dernière lettre et Bal du 14 juillet. Ce webzine, qui offre aux lecteurs des nouvelles inédites d'auteurs indépendants, est téléchargeable gratuitement sur tous les sites de librairie en ligne.

     

    Pour me contacter, vous pouvez laisser un commentaire sous cet article.

     

    Bonne visite !

    Bandeau du blog : photo de Patrick Fore sur Unsplash


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique