• À propos...

     

    Bienvenue sur mon blog !

    Pour en savoir plus sur ma modeste personne, c'est par ici : Qui suis-je ?

    Vous pouvez également lire les interviews parues sur le site de l'Indé Panda : le 9 février 2018 et le 22 janvier 2019.

    Pour être informés de l'arrivée d'un nouvel article, je vous invite à vous abonner en entrant votre adresse mail dans le formulaire figurant "au menu". Votre adresse mail ne sera pas diffusée ; elle servira uniquement pour l'envoi d'un message généré automatiquement à chaque publication d'article.

    Merci de votre visite. Bonne lecture !

  •  

    Ici s'achève l'aventure de Zia Odet.

     

    J'ai longtemps hésité : supprimer ce blog ? le garder hors-ligne en attendant des jours meilleurs ? le laisser disponible pour les lecteurs potentiels ? Je sais qu'il y a des liens qui y mènent dans l'Indé Panda, un webzine que j'apprécie et que je veux continuer à soutenir.

    Je me suis également demandé si Zia Odet devait ajouter d'autres œuvres à son parcours d'autrice blogueuse. Sous ce pseudo, j'ai publié textes et articles pendant plus de deux ans. Difficile d'y renoncer, de couper les liens qui m'unissent à la communauté des auteurs indépendants, une communauté où j'ai trouvé reconnaissance et entraide, ainsi que le soutien de vrais amis virtuels (Nicolas, Lynda, Jeanne, Cyrille, Guillaume, Sandra, Cathy... pour ne citer qu'eux).

    La suppression définitive de mon compte Facebook en décembre a été une étape décisive dans ce processus de rupture, une étape douloureuse mais nécessaire. Il faut savoir tourner la page quand la vie nous entraîne ailleurs.

    Ce blog va rester là, sur eklablog, petit espace perdu dans l'immensité du web, témoignage numérique d'une page de mon histoire personnelle.

     

    Merci

    aux lecteurs qui sont passés par ici,

    aux inconnus qui ont lu mes mots,

    à ceux qui m'ont encouragée tout au long de cette aventure.

    Grâce à vous, je pars avec de merveilleux souvenirs.

     

    Je m'envole vers d'autres cieux.

    Bonne route à tous,

    Zia

    Image (recadrée) : Renee Fisher sur Unsplash

     


    votre commentaire
  • Mon blog change d'aspect !

    Nouveau look pour une nouvelle vie, vous connaissez ? J'ai donc effectué un petit relooking pour donner à ces pages une allure plus épurée, plus moderne... mais aussi plus colorée.

     

     

    J'ignore si j'écrirai de nouveaux textes de fiction. J'ai des projets personnels qui me tiennent à cœur et une nouvelle mission professionnelle à remplir. Mais quoiqu'il arrive, l'écrin est là, tout beau, tout neuf.

    Un blog plus coloré, donc, plus lumineux, plus positif. J'espère que les mots suivront. wink2

     


    2 commentaires
  • La machine à voyager dans le temps existe. Elle a pour nom : journal intime.

    Ouvrez un cahier, découvrez les mots tracés au stylo-plume d'une écriture ronde et appliquée d'écolière et partez à la rencontre d'un personnage à la fois étrange et familier : vous-même.

     

     

    J'ai eu la curiosité récemment de tourner mon regard vers le passé, mon passé.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Peut-être avez-vous déjà joué au jeu du portrait chinois ?

     

    Si j'étais un chiffre...

    je serais le 7. Il avance, léger et aérien, en équilibre sur un fil invisible ou sur la ligne d'un cahier. J'aime son écriture manuscrite, qui lui ajoute deux bras pour le stabiliser. Je le choisis souvent pour les jeux de hasard et il apparaît dans les dates de naissance de mes enfants.

     

    Pour découvrir mon portrait chinois et en savoir plus sur ma nouvelle Bal du 14 juillet, rendez-vous sur le site de l'Indé Panda, où ma deuxième interview vient d'être publiée : Interview Zia Odet #2

    Vous comprendrez alors pourquoi cet article est illustré de pommes

     

    Image : Tim Mossholde sur Unsplash

     


    votre commentaire
  • Voilà, c'est fini... comme le chante Jean-Louis Aubert.

    J'ai cliqué sur "C'est provisoire. Je reviendrai."

    Et j'ai désactivé mon compte.

    Pour une expérience temporelle. 

     

     

    Pourquoi j'ai quitté Facebook ?

    J'aurais pu cocher la case "Facebook me prend trop de temps". Car ce réseau social était devenu omniprésent dans ma vie. J'allumais mon téléphone et hop, un petit tour sur Facebook. Mon ordi peinait à enregistrer un fichier ? Zou, un petit clic sur l'icône bleue pour m'occuper en attendant.

    Une fois la page ouverte, le "journal" défilait sous mes yeux. Les messages de mes amis, les photos, les publicités valsaient et me noyaient le cerveau dans un fouillis indescriptible d'informations, une marée d'images, un tsunami de mots.

    J'aurais pu aussi cocher la case "J'ai des doutes sur la sécurité". Des doutes, j'en ai beaucoup, surtout après avoir lu cet article (daté de 2015, remis à jour en 2017, toujours d'actualité) : Si on laissait tomber Facebook ?

    J'ai été lâche, je l'avoue. J'ai coché "C'est provisoire. Je reviendrai."

    Je reviendrai ? Peut-être. Parce qu'il est difficile de rompre totalement les liens, de briser les habitudes, de tourner la page. J'étais sur Facebook depuis deux ans et j'y ai fait de belles rencontres : des auteurs indépendants, des blogueuses passionnées, des lecteurs curieux...

    J'y découvrais avec plaisir des photos et messages de membres québecois de ma famille. J'aimais ces petits partages, qui me rapprochaient d'eux. Il nous faudra revenir aux bons vieux mails, à une relation épistolaire classique, plus rare mais plus sincère.

    Premier défi : un mois sans Facebook. Un mois pour vivre à un autre rythme, chercher d'autres sources d'information, prendre le large vis-à-vis du numérique. Pour commencer, je teste brief.me pour lire l'essentiel chaque jour en un seul mail. Une idée simple, efficace (je pense), à essayer (le premier mois est gratuit).

     

    Retrouver du temps pour soi

    Quitter Facebook... Bonne résolution de début d'année ? Non, pas vraiment.

    J'ai cliqué par hasard (mais y a-t-il vraiment des hasards, dans la vie ?) sur une icône minuscule qui dormait depuis des semaines au milieu de ma barre personnelle. Je l'avais placée là début 2018 en me promettant d'y revenir. Elle me faisait face chaque jour, je ne la voyais pas, jusqu'à ce petit clic qui a tout changé.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique