• Au revoir, là-haut

    Film d'Albert Dupontel

    Sorti le 19 octobre 2017

     

    Synopsis :

    Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire.

     

    Mon avis :

    Vous avez peut-être lu le livre ? C'est un roman de 565 pages, publié en août 2013 aux éditions Albin Michel.

    J'avais écrit quelques mots sur le forum Partage Lecture, après l'avoir dévoré en juillet 2014 :

    J'ai beaucoup aimé ce livre, et surtout l'écriture de Lemaitre, sa façon de mettre en scène ses personnages, de décrire leurs relations sociales. J'y ai retrouvé l'ambiance que j'aime chez mon auteur classique favori : Emile Zola.
    Ce livre est un pavé, mais sa lecture "passe trop vite" si j'ose dire.
    Ce fut un grand bonheur de lecture, qui m'a donné envie de découvrir d'autres romans de Pierre Lemaitre.

     

    Pour les lecteurs, dont je fais partie, les adaptations cinématographiques sont souvent décevantes. Et il y avait ici un défi de taille : recréer cet univers haut en couleurs, tout en respectant la réalité historique.

    Eh bien, je dois avouer que j'ai été bluffée. Albert Dupontel livre ici un petit bijou, un film grandiose, où l'histoire dramatique de la première guerre mondiale côtoie sans choquer la fantaisie des personnages, digne des années folles.

    J'ai aimé la reconstitution du champ de bataille et des tranchées (j'ai entendu dire qu'elle avait été saluée par les spécialistes comme étant l'une des plus réussies qui ait jamais été faite). Le soldat Maillard, incarné par Albert Dupontel, subit sans se plaindre la hiérarchie, les ordres injustes, les combats, puis le difficile retour à la vie civile.

    Un acteur argentin, Nahuel Perez Biscayart, s'est glissé à merveille dans le rôle d'Edouard, un personnage complexe, qui fabrique des masques pour dissimuler sa gueule cassée. Il vit en marge de la société, dans un monde qu'il s'est créé, et nous entraine dans sa folie. Les décors, les lumières, les couleurs, les dessins et surtout la musique, se conjuguent pour créer un spectacle pétillant autour de ce personnage et de la petite fille qu'il a adoptée comme assistante et interprète.

    Il faut saluer la prestation de Laurent Laffitte, dans un rôle à contre-emploi, loin de ses comédies habituelles. Et la présence étincelante d'Emilie Dequenne.

    Ce film est une réussite, digne du livre. Moins détaillé, forcément. Mais qui se suffit à lui-même et amènera, je l'espère, des spectateurs vers la lecture.

    Et pour ceux qui ne veulent pas lire un pavé, sachez qu'une version en bande dessinée a été éditée en 2015.

     


    1 commentaire
  • Aujourd'hui est un grand jour : le roman d'Elisa Sebbel est enfin disponible sur Amazon ici.

    Cette lecture fut un coup de cœur pour moi : ma chronique.

    L'auteur mérite un beau lancement pour ce premier roman de grande qualité. Alors n'hésitez pas à le télécharger ici.

    Après l'avoir lu, vous pourrez partager votre avis, en commentaire ici, sur les réseaux sociaux ou sur des sites de lecture (j'en ai parlé sur le forum Partage Lecture et sur Babelio). J'ai hâte de savoir si ce livre vous a plu.

    Bonne lecture !

     


    votre commentaire
  • Sur proposition de l'auteur, j'ai lu en avant-première ce récit historique. Je la remercie chaleureusement pour cette belle découverte car j'ai adoré ce roman. Coup de cœur !

     

    Titre : Le rocher

    Auteur : Elisa Sebbel

    Auto-édition - 28 octobre 2017

    Actuellement en pré-commande

    Chapitre I à découvrir gratuitement ici

     

    Présentation :

    5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne, prisonniers des Espagnols, sont déposés sur l’île déserte de Cabréra, dans l'archipel des Baléares. Parmi eux, vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ?

     

    Mon avis :

    Ils ne sont pas naufragés mais ils vont devoir vivre sur une île déserte, une terre de 11 km² avec une unique source d'eau douce et un auxiliaire précieux : un âne qu'ils vont appeler Robinson. Cinq mille Français de l'armée napoléonienne. Parmi eux se trouvent quelques femmes, dont Angélique et Marie, deux amies qui vont se relayer auprès des soldats dans un hôpital improvisé.

    Angélique, la narratrice de ce récit, vient de perdre son mari. Jeune, jolie, elle est convoitée par les hommes. Après une agression, elle comprend qu'elle doit chercher subsistance et protection auprès d'un gradé. Henri, le chirurgien, deviendra son compagnon. Elle n'éprouve pas d'amour pour lui, mais il la respecte et veille sur elle. C'est déjà beaucoup dans cette communauté où certaines femmes ont un destin bien plus tragique.

    Au fil des mois, Angélique nous fait partager son quotidien. Elle traverse des moments difficiles, des deuils. La faim, la soif, le froid l’assaillent. L'état de santé des troupes se détériore et les décès sont habituels. Malgré cela, les hommes organisent leur vie, essaient de se distraire en faisant du théâtre, cherchent des moyens d'améliorer l'ordinaire... Bientôt, la jeune femme trouvera une nouvelle raison de vivre et d'espérer, quand son regard croisera celui d'un bel officier...

     

    C'est un roman historique comme je les aime : une plume douce et sensible, des personnages attachants, un contexte riche, des sentiments forts, des rebondissements... J'avais hâte, chaque soir, de me replonger dans ce récit.

    C'est également un premier roman très prometteur. J'espère que l'auteur, passionnée par l'histoire, en écrira d'autres. Je les lirai avec grand plaisir.

     

    Vous pouvez retrouver Elisa Sebbel sur sa page facebook et sur son magnifique site : https://elisasebbel.weebly.com/ où elle offre aux lecteurs les chapitres 1 et 2 de l'histoire d'Angélique.

     


    votre commentaire
  • Avez-vous déjà lu des nouvelles ?

    Si oui, vous connaissez l'intérêt de ces textes courts, qui se dégustent comme des friandises en quelques minutes de lecture. Idéal pour les temps d'attente, pour une parenthèse hors du quotidien ou comme une préparation au sommeil.

    Si non, il est temps de vous lancer dans une nouvelle expérience de lecture. Comment faire ? Vous allez voir, c'est très simple.

    * * *

    La lecture numérique permet d'avoir toujours à portée de main une ou deux nouvelles à lire. Pour cela, j'utilise l'application Aldiko sur mon téléphone. Elle est gratuite et facile à installer.

    Quand je télécharge une nouvelle au format epub, je l'importe dans Aldiko (il suffit de cliquer sur le fichier téléchargé) et elle patiente ensuite dans ma bibliothèque numérique jusqu'au moment délicieux de la lecture.

     

     

    Comment trouver des nouvelles gratuites sur le net ?

    En ce moment, c'est très facile. Tous les textes des participants du concours Nolim/Je deviens écrivain peuvent être lus en ligne ou téléchargés (affichez la page de la nouvelle choisie puis cliquez sur l'icône fléchée en haut à droite).

    Vous trouverez toutes les nouvelles ici : http://www.jedeviensecrivain.com/concours-nouvelles/

    J'en ai lu des dizaines, choisies un peu au hasard, sur une impulsion. Parce que l'image, le titre ou le résumé m'inspiraient. J'ai découvert de jolis textes : il y a ceux dont j'ai aimé l'écriture, ceux dont le sujet m'a touchée, ceux qui font preuve d'originalité... C'est une sorte de loterie amusante, qui réserve de belles surprises.

    Bien sûr, la pioche n'est pas toujours bonne. Certains textes ne m'ont pas plu ; disons qu'il y avait incompatibilité (d'humeur, de style, de sujet, voire d'orthographe). Ça fait partie du jeu.

     

    Voici la liste des textes que j'ai appréciés.

    Pour chacun d'entre eux, j'ai indiqué en quelques mots le genre et le sujet. J'ajouterai de nouveaux liens au fur et à mesure de mes découvertes.

    - Les témoins de lumière de Christine Millot-Conte

    Anticipation / Et si on regardait l'humanité avec des yeux venus d'ailleurs ?

    Un thé au paradis de Sylvie Vannucchi

    Contemporain / La rencontre de deux femmes fragiles pour une courte et belle amitié autour d'une tasse de thé. 

    La chair est cendre, l'âme est flamme d'Anthony Sitruk

    Historique / Prague, 1969. Face à l'invasion soviétique, des étudiants font acte de résistance pour réveiller le peuple. Parmi eux se trouve Jan Palach.

    Un jour comme les autres de Joséphine Sourgnes

    Contemporain "kafkaïen" / La routine bien réglée d'un homme au complet gris.

    - La Clé de voûte de Julien Wagner

    Thriller "ludique" / La vie du docteur Lenoir est menacée. Et ce n'est pas la première fois...

    L'incroyable métamorphose de Carine Pitocchi

    Conte / Au 33, rue des rossignols habitent des personnages extraordinaires

    Les Bombes à Fragmentation de Claire Larquemain

    Contemporain / Une femme brisée, un homme isolé, une rencontre.

    - Et la brise sur sa joue de Solenne Hernandez

    Anticipation "poétique" / Plongée dans une société futuriste où chacun porte un masque

    Le sablier de Christian Guillerme

    Fantastique / Quand un pirate informatique vous vole votre identité...

    - Naufragé. de Laurent Peyronnet

    Entre conte et fantastique / Retour sur la vie et les errances d'un homme retrouvé mort sur la plage, à la recherche du paradis perdu

    - L'autostop de Giovanna Ceppi

    Thriller / Une jeune femme tombe en panne dans la campagne

    Fenêtre sur la vie de Karine Haulin

    Contemporain / Observer son voisin par la fenêtre peut avoir des conséquences inattendues, clin d’œil à "Fenêtre sur cour" d'Hitchcock

    - Le Hérisson et la Mauviette d'Ahmed El Marsaoui

    Contemporain / Que se passe-t-il quand on retrouve un ennemi d'enfance ?

    Te revoir de Philippe Gourdin

    Contemporain / Un homme et une femme se rejoignent dix ans après avoir été amants

    - Le fracas du silence d'Amalia Yernaux

    Jeune / La vie d'une adolescente touchée par la maladie bascule à tout jamais

    Eduardo, un combattant pour la liberté d'Isabelle Getten

    Biographie / Récit inspiré de la vie de Théo Francos, un homme qui a traversé plusieurs guerres

     

    Jusqu'au 27 septembre, vous pouvez, si vous le souhaitez, voter pour vos textes préférés en vous connectant au site (il suffit de créer un compte ou d'utiliser votre compte facebook).

    J'ai donné ma voix à toutes les nouvelles mentionnées dans cet article. Il faut encourager les jeunes auteurs talentueux, vous ne croyez pas ?

     

    Image : Aliis Sinisalu sur Unsplash

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique