• LDAC phase 3 : bêta-lecture

    En ce premier janvier, je souhaite une bonne année à tous les lecteurs et amis qui passeront par ici : amour, bonheur, santé, bien sûr, mais aussi réussite dans vos projets qu'ils soient personnels ou professionnels.

     

     

    Pour ma part, l'année 2018 démarre en fanfare autour d'un grand projet : LDAC. Ces quatre lettres forment le sigle qui désigne, bien sûr, mon nouveau roman : La douce amertume du café. Pour avoir le détail de cette aventure débutée en janvier 2017, je vous invite à lire le résumé ici.

    Après le marathon du mois de novembre pour écrire le premier jet pendant le NaNoWriMo, il y a eu le sprint du mois de décembre, pour la relecture et la correction. J'ai fini... hier soir, 31 décembre, à 19h !

    J'ai donc le bonheur de vous annoncer que la version "bêta" est prête. Mon roman va pouvoir rencontrer ses tout premiers lecteurs, les bêta-lecteurs.

     

    Un bêta-lecteur : qu'est-ce que c'est ?

    Les bêta-lecteurs sont essentiels pour permettre à l'auteur d'améliorer son manuscrit :

    1. Sur le fond : l'intrigue est-elle cohérente ? les personnages sont-ils attachants ? les dialogues, décors, ambiances sont-ils crédibles ? ...

    2. Sur la forme : y a-t-il des passages à supprimer ? des détails à ajouter ? des répétitions ? des maladresses de style ? des erreurs d'orthographe ? des problèmes de typographie ? ...

    Chaque bêta-lecteur ne s'arrêtera pas sur tous ces points, bien sûr. X sera sensible à la construction de l'intrigue et proposera de supprimer certains passages inutiles, Y repérera facilement les erreurs d'orthographe, Z demandera plus de détails sur les décors ou les relations entre les personnages... Mais chacun d'entre eux, en envoyant ses critiques, permet à l'auteur de faire mûrir son texte.

    C'est un peu la phase 3 de l'écriture : après le modelage (l'écriture du premier jet) et le façonnage (la relecture et les corrections de l'auteur seul devant son ordinateur), le texte a acquis sa structure d'ensemble. Il faut maintenant le sculpter pour graver chaque détail et donner à l’œuvre une forme agréable et harmonieuse, qui séduira les futurs lecteurs.

     

    Je cherche des lecteurs

    pour cette phase de bêta-lecture.

    Vous hésitez ? Voici quelques informations sur mon manuscrit, qui parviendront, je l'espère, à vous convaincre. 

    Titre : La douce amertume du café

    Genre : roman

    Résumé en une phrase : En faisant du tri dans son appartement, Lisa va retrouver des objets anciens et affronter un secret de famille qui la hante depuis l'enfance.

    Taille du fichier : 50 chapitres, 267 pages A4 en format pdf, 77 830 mots.

    Personnages : Lisa, 28 ans, jeune femme introvertie, mal dans sa peau, qui vit seule avec son chat / Sa meilleure amie : Marie / Ses collègues : Clémentine, Antoine, Juliette et leur supérieur hiérarchique / Sa famille : son père, sa mère, sa grand-mère, sa cousine Clothilde / Les hommes de sa vie (chut...).

    Thèmes abordés : le rangement et le désencombrement, les nouvelles tendances de consommation (ventes d'occasion, alimentation bio et locale, zéro déchet...), les objets et les souvenirs qu'ils évoquent, les secrets de famille, le bonheur conjugal, la confiance en soi et bien sûr... l'amour.

     

    Si vous êtes intéressés pour devenir un des tout premiers lecteurs de ce roman, vous pouvez me contacter sur facebook ou me laisser votre adresse mail dans un commentaire ci-dessous (ce commentaire ne sera pas mis en ligne, pour que vos coordonnées n’apparaissent pas sur le blog).

    A bientôt !

     

    PS. Pour en savoir plus sur la bêta-lecture, je vous invite à lire cet article écrit l'été dernier.

     

    « La douce amertume du café1 an : tout beau, tout neuf »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :