•  

    Apprivoisée

     

    Un mois s'est écoulé

    Je l'ai apprivoisée

     

    Premier contact timide

    Oser, aller, franchir

    Balayer craintes vides

    Pour mieux se découvrir

     

    Mes mains ont effleuré

    Ses côtes abîmées

    Adossée, accolée,

    Sur son corps fissuré

     

    Ainsi ses angles tranchent

    Mes doigts fragiles, gourds

    Silhouette trop blanche

    Aspérités, contours

     

    Nos odeurs enlacées

    Emmêlées, familières,

    Nos pas synchronisés

    Ses marches régulières


    En son sein je me love

    Prologue d'une idylle

    Au cœur de son alcôve

    Alliance subtile

     

    L'obscurité embrasse

    Mes paumes tâtonnantes

    Le va-et-vient m'enlace

    De clarté aveuglante

     

    Les paupières mi-closes

    Au matin j'accompagne

    Ses prunelles écloses

    Sur la fruste campagne

     

    Ensorcelée, ravie

    Devant son ventre rond

    Admirable vieux nid

    Tête-à-tête au salon

     

    Nous vieillirons ensemble

    Charpentes, mains qui tremblent

    Lifting de ses vieux os

    Pinceaux, brico, déco

     

    Invités, crémaillère,

    Levons bien haut nos verres :

    À nos destins liés

    À ce fil qui se tisse

     

    Bienvenue, parcourez

    Pièces, murs et sols bruts

    Je l'ai apprivoisée

    Ma nouvelle cahute

     

    Image : Rhett Wesley sur Unsplash


    votre commentaire
  • Titre : Sombrent les âmes

    Autrice : Vanaly Nomain

    Auto-édition - Août 2018
    162 pages pour l'édition imprimée
     
    ♥ Coup de cœur ♥
     

    Présentation :

    Ugo vit dans la rue. Il dessine pour apaiser les voix qui hurlent dans sa tête.
    Léa vit dans un minuscule appartement. Elle écrit pour repousser les démons du passé.
    Sophie est psychiatre. Elle cherche Ugo désespérément.
    Trois âmes meurtries, trois voix torturées qui se croisent, se cherchent et vont tout faire pour ne pas sombrer.

     

    Mon avis :

    Il est des livres dont la musique si particulière vous laisse sans voix. Comment trouver les mots pour dire l'émotion ressentie lors de la lecture de ce court roman ? Comment décrire ce cocktail étrange de noirceur et d'espoir ?

    C'est sombre. Apocalyptique. Sans appel. Mais c'est beau. Touchant. Et surréaliste, au sens noble du terme. Jusqu'à la dernière ligne.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Titre : La vie brève de Jan Palach

    Auteur : Anthony Sitruk

    Le Dilettante - 13 juin 2018 | 192 pages

     

    Présentation de l'éditeur :

    Le 16 janvier 1969, l'histoire tchèque n'a qu'un visage, celui, défiguré, calciné, de Jan Palach, étudiant praguois de vingt ans dont l'immolation publique, accomplie en protestation contre l'occupation "fraternelle" des forces soviétiques, vient de sidérer l'Europe. La Vie brève de Jan Palach nous conduit à Prague et c'est l'histoire de ce geste qu'Anthony Sitruk, au fil d'un essai-reportage précis et fervent, nous narre avec une précision de témoin.

    Je remercie l'auteur et les éditions du Dilettante de m'avoir permis de découvrir ce livre dont la couverture, sobre et graphique, est tout simplement sublime.

     

    Mon avis :

    L'an dernier, à l'occasion d'un concours de nouvelles, j'avais lu l'histoire de Jan Palach, un étudiant tchécoslovaque dont j'ignorais tout. Quelques mois plus tard, l'auteur, Anthony Sitruk, m'a contactée pour me proposer de lire son livre. Sa nouvelle était devenue un roman. Du moins, c'est ce que je croyais... et j'avais tort.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La barre des 6 000 visites a été franchie aujourd'hui. Merci  !

    Ce blog se porte bien, même si je poste peu. Mon rythme d'écriture a ralenti ces dernières semaines... mais je reste active. Petit tour d'horizon de mes projets.

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • "Un très bon roman, tout en douceur,

    avec sa pointe d'amertume."

    (Sandra, Cinquième de couv')

     

    Premiers retours sur mon roman, La douce amertume du café...

    Deux mois après la publication, les premières chroniques arrivent sur les blogs littéraires. Les lecteurs découvrent l'histoire de Lisa, le personnage principal, une jeune femme de 28 ans qui veut faire du vide dans son appartement pour prendre un nouveau départ dans la vie.

    Je vous invite aujourd'hui à découvrir les avis de trois blogueuses. Trois regards différents, positifs et riches, qui me vont droit au cœur et qui, je l'espère, vous donneront envie de lire, à votre tour, La douce amertume du café.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires