• Titre : Nos vies comme des brindilles

    Auteur : Cathy Borie

    Auto-édition via Librinova - 6 octobre 2016
    245 pages pour l'édition imprimée
     
     

    Présentation : 

    « Nos vies comme des brindilles » essaie, à travers des épisodes de la vie de Rafaël, sur une période d’une cinquantaine d’années, de rendre compte de la fragilité humaine, de la difficulté à trouver un sens à sa vie, et de la frontière ténue qui existe entre l’enfant que l’on était et l’adulte que l’on devient.

     

    Mon avis :

    En février dernier, j'ai consacré un article à Cathy Borie suite à la lecture de deux de ses romans : Dans la chair des anges et De la poussière et du vent. Puis j'ai découvert Nos vies comme des brindilles.

    Première impression : la couverture. Ce visage multicolore m'a intriguée dès que je l'ai vu. Il me fait penser à un vitrail. L'homme a une bouche généreuse, un regard mystérieux et des moustaches noires presque félines.

    Le titre est également attirant. Je l'aime beaucoup.

    Le lecteur suit Rafaël pendant une partie de sa vie et assiste à son parcours, celui d'un homme ordinaire : études, rencontres, mariage, enfants... Il n'y a pas de grandes péripéties, pas de rebondissements. Il s'agit juste du quotidien, rythmé par le temps qui s'écoule et la succession des saisons.

    J'ai retrouvé avec bonheur l'écriture de Cathy Borie, qui nous emporte avec sa sensibilité habituelle. Chaque scène contribue à créer une atmosphère poétique emplie d'odeurs, de couleurs, de sons... Les personnages veillent à leur développement personnel : Rafaël pratique la sculpture, s'initie au yoga, part faire un séjour dans un centre isolé pour se recentrer sur l'essentiel. L'art est présent, et cela m'a rappelé Dans la chair des anges.

    Tels sont les points positifs de ce récit.

    Il est temps d'ajouter à cette chronique quelques bémols. J'ai trouvé ce roman moins réussi que les deux que j'avais lus précédemment, et ce pour plusieurs raisons :

    - Certaines ouvertures de chapitres sont un peu trop lentes à mon goût.

    - J'ai noté quelques soucis dans la concordance des temps, dans la chronologie.

    - Quelques phrases, très longues, comportent des éléments apposés qui alourdissent le style. C'est dommage.

    - Il y a des formules prémonitoires et je n'apprécie pas ce procédé qui me semble inutile, pénible, déséquilibré (le lecteur se retrouve dans une situation d'attente, qui m'a semblé décalée par rapport à la narration de l'histoire). Exemple : "Ce fut à l'issue de ces soirées que le drame eut lieu" (chapitre 19).

    Malgré ces petits détails, je reste charmée par le style et l'univers de Cathy Borie. J'aime sa sensibilité, cette capacité d'observer le monde et de créer des personnages qui nous ressemblent, de les accompagner dans les méandres de la vie, de les ouvrir au monde, à ses couleurs, à toutes ses facettes.

    La couverture du livre reflète avec justesse ce kaléidoscope.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Immobilier

     

    Le couple arpente le jardin

    Et s'attarde près du bassin

    Où les poissons rouges, noirs, gris

    Dessinent des bulles d'ennui

     

    Le terrain monte, vallonné,

    Vers une terrasse ombragée

    Face à l'ouest, vue dégagée

    Rires, convivialité

     

    Lumière sur la véranda

    Ils s'y voient boire le café

    Créer, rêver mille projets

    Isolation premier choix

     

    Ce séjour vaste, confortable

    Cheminée et belles flambées

    Les repas y sont agréables

    Beaux volumes, bien éclairés

     

    Cuisine, salle d'eau, voyez

    Double vitrage récent, PVC

    Et la visite se poursuit

    Voici l'étage, espace nuit

     

    Une première chambre à l'est

    Porte-fenêtre, beau balcon

    Grandes étagères qui restent

    Déco sympa, petit cocon

     

    Les pièces sont bien agencées

    Sur le plan comme vous verrez

    Et voici le bouquet final

    La vaste suite parentale

     

    C'est une maison atypique

    Un bien rare sur le marché

    D'autres clients l'ont visitée

    Si elle vous plaît, faites vite

     

    Vous pouvez me joindre à l'agence

    Je vous laisse mes coordonnées

    Ne ratez pas cette chance

    À très bientôt, bonne journée

     

    Photo : John Moeses Bauan sur Unsplash

     

    PS. Ces dernières semaines, l'immobilier a été pour moi une préoccupation quotidienne : consulter les annonces chaque matin, contacter les agences, visiter, discuter, comparer... Nous avons enfin trouvé notre bonheur. Signature du compromis mercredi.

     


    votre commentaire
  • Amazon | Fnac | Kobo

    Pour revivre l'aventure de La douce amertume du café, c'est ici

     

    Image : Tyler Nix sur Unsplash

     


    votre commentaire
  •  

    Ils sont arrivés !

    Ce sont les deux premiers exemplaires de La douce amertume du café que j'avais commandés chez BoD juste après avoir validé mon fichier.

    Huit jours d'attente... pour enfin découvrir l'objet-livre. L'aboutissement de mon projet.

    Tout beau, tout neuf.

    A peine plus grand qu'un crayon (format 12 x 19).

    Couverture souple et brillante, couleurs lumineuses, papier blanc de bonne qualité, police agréable à lire, mise en page nickel. Je suis RAVIE.

    J'avais tellement peur qu'il y ait un souci, que les lecteurs reçoivent un livre défectueux, mal conçu. Nul n'est à l'abri d'une erreur de conception. Cela m'est arrivé la première fois que j'ai mis en forme un manuscrit pour une impression à la demande.

    Alors ce soir, je suis sou-la-gée.

    Prochaine étape : la version ebook. J'ai reçu un mail de BoD hier car il y avait eu un petit souci dans la conversion. C'est réparé. Y'a plus qu'à attendre. Encore quelques jours de patience. Je suis désolée pour ce petit délai, bien indépendant de ma volonté.

    Vous voulez vous procurer le livre papier ?

    C'est ici : Librairie BoD | Amazon | Chapitre.com

    Vous pouvez également passer commande auprès de votre libraire (c'est bien de soutenir les petites librairies indépendantes, non ?)

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires