• MOOC - Ecrire... #1

    J'ai visionné la première vidéo du MOOC "Ecrire une oeuvre de fiction".

    Martin Winckler nous parle de l'écriture : "Par quel bout commencer ?"

     

    "L'écrivant", comme il se nomme lui-même, nous donne des conseils et se montre rassurant.

    • Écrire, ça s'apprend : il y a un ensemble de techniques que l'on peut acquérir mais les techniques sont aussi faites pour être transgressées.
    • L'écriture, c'est du travail : 5% d'inspiration et 95% de transpiration.
    • On peut utiliser des cahiers, au quotidien, pour noter des faits, des observations, des idées, ou pour tenir un journal comme le faisait Kafka.
    • Le journal intime est un bon moyen de commencer et permet de suivre nos progrès.
    • En France, on pense que pour écrire il faut écrire "bien" - en réalité, on a le droit de tout faire.
    • L'originalité, ça n'existe pas : tous les sujets ont déjà été abordés, l'originalité tient à la manière dont nous allons raconter - "Personne n'écrit comme vous".
    • Il faut commencer modestement : écrire un roman c'est comme préparer un marathon, on commence par s'entrainer sur des textes courts.
    • Pour s'entrainer, on peut écrire : journal, fable, conte, nouvelle, résumé d'un roman, portrait d'une personne, transposition d'une histoire déjà écrite (changement d'époque, de contexte...), texte à partir d'une information lue dans les journaux, réécriture de la fin d'un roman qui ne nous plait pas, histoire racontée par une personne de notre entourage, rêve que l'on a fait...
    • L'essentiel est d'écrire quelque chose qui nous fait plaisir.
    • On peut s'inventer des contraintes, des sujets d'écriture comme celui de l'exercice 1 du MOOC : "Écrivez un souvenir d'enfance agréable mais du point de vue de quelqu'un d'autre".
    • Il faut trouver du temps pour écrire chaque jour, en diminuant notre temps de lecture si on est un grand lecteur (c'est en lisant qu'on apprend aussi à écrire).
    • On doit se fixer un objectif réaliste : écrire une page par jour.

     

    A la fin de son intervention, Martin Winckler résume l'essentiel en 3 points :

    1. Il faut avant tout se faire plaisir.
    2. Personne d'autre ne peut écrire à notre place ce que l'on a à écrire.
    3. Écrire, c'est du travail : 5% d'inspiration et 95% de transpiration.

     

    Je reviendrai poster mon texte quand j'aurai fait l'exercice.

    Pour le moment, je cherche l'inspiration...

    « Le hibou et la cigogneCindy »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :