• Cindy

    — Bon, Cindy, tu es prête ? On y va ? me demande Papa.

    Je monte dans la voiture. J'avoue n'avoir pas bien compris où nous allons. Ça leur a pris comme ça : il faisait beau, il fallait sortir, prendre l'air et le soleil. Pfff... Je serais bien restée à la maison, moi.

    La voiture roule, roule. Quand est-ce qu'on arrive ? J'en ai marre.

    — Les enfants, nous voici arrivés à Ouistreham. Tout le monde descend !

    Oui-quoi ? Qu'est-ce que c'est que ce patelin encore ?

    Tiens, tiens, je sens une délicieuse odeur. Sucre et beurre... Qu'est-ce que ça peut être ?

    — Papa, papa, on peut avoir une gaufre au chocolat ? demande Julie.

    — Ah non, moi je préfère une crêpe au sucre, rétorque Stéphane.

    — Bon, OK, allons-y.

    Les enfants dévorent leur goûter rapidement :  ils sont pressés d'aller voir plus loin. Nous avançons sur un chemin bitumé, bizarrement parsemé de grains de sable. Je prends conscience qu'il y a un bruit étrange qui ne cesse de bourdonner dans mes oreilles. Comme un grondement sourd, régulier. Qu'est-ce que c'est ?

    — Cindy, tu restes près de moi, hein.

    Julie ne semble pas trop rassurée. On dirait qu'elle a peur que nous nous perdions de vue.

    Mais qu'y a-t-il donc derrière ces drôles de cabanes en bois ? Nous croisons beaucoup de monde, plusieurs chiens en laisse de toutes tailles, de toutes couleurs et de tous poils. Certains semblent mouillés. Je ne sais pas pourquoi.

    Soudain, après avoir dépassé la dernière cabane, un spectacle exceptionnel se présente à moi. Je suis éblouie. Je n'ai jamais vu autant d'eau ! Qu'est-ce donc ? Une baignoire géante ? Si c'est cela, autant faire demi-tour tout de suite. Je déteste qu'on me plonge de force dans la baignoire pour prendre un bain ! Le savon me pique les yeux. J'essaie à chaque fois de me sauver, mais je n'y parviens pas car Papa me tient solidement. Quand le supplice est terminé, il m'enveloppe dans une serviette et me laisse enfin sortir de la salle de bain et courir à l'autre bout de la maison.

    Les enfants marchent maintenant dans le sable. Ils avancent vers l'eau. Les grains d'abord doux et soyeux deviennent bientôt humides et collants. Beurk ! Finalement, ils posent leurs sacs, enlèvent leurs chaussures et presque tous leurs vêtements et se précipitent en courant vers l'eau de la grande baignoire. Julie m'appelle.

    — Viens, Cindy, on va nager !

    Je cours derrière elle. J'adore courir et c'est vrai qu'ici, on ne peut pas dire que ça manque de place. Je peux m'en donner à cœur joie. Je galope à droite, à gauche. Je vois parfois de gros oiseaux gris posés sur le sable. Quand je m'approche, ils s'envolent. C'est rigolo !

    Et puis, le moment tant redouté arrive. J'ai les pattes dans l'eau. Julie me regarde en souriant et m'encourage.

    — Avance, Cindy. Tu vas voir, on va bien s'amuser. Tu n'as pas à avoir peur. Tous les chiens savent nager !

    Elle a raison. Je réussis à franchir un passage difficile, où l'eau bouge, monte et m'arrose complètement.

    — Avance, ce n'est rien. Juste quelques vagues.

    Un peu plus loin, l'eau devient enfin plate. Je ne sens plus le sol. Je suis Julie en agitant mes pattes et j'arrive à avancer. Quelle sensation étrange ! Je suis mouillée mais je me sens légère. Ce n'est pas désagréable. L'eau a un goût bizarre. Mais je m'amuse bien. Les enfants sont ravis de jouer avec moi. Je nage vers Julie. Elle me prend dans ses bras quelques secondes pour que je me repose. Puis elle me remet dans l'eau, et je file vers Stéphane, qui me soulève à son tour. Papa est là aussi.

    Bientôt, il me prend dans ses bras pour me ramener sur la terre ferme. Car mes forces commencent à m'abandonner. Je tremble comme une feuille. Et j'ai soif, si soif. Papa a apporté mon bol, heureusement, et me verse de l'eau sortie d'une bouteille. Je me désaltère à grands coups de langue.

    Au retour, je m'endors dans la voiture, épuisée par cette première grande sortie en famille à la plage.

     

    (Texte écrit en 30 minutes chrono pour le premier exercice du MOOC "Raconter un souvenir d'enfance du point de vue de quelqu'un d'autre", voir ici : MOOC #1).

    « MOOC - Ecrire... #1Orientation »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :