• J'ai vidé mon cartable

    Aujourd'hui, j'ai vidé mon cartable. Je l'ai rangé dans un placard, à l'abri de la poussière, où il va sagement attendre la rentrée.

    Sur la table en verre du séjour, j'ai arrangé dans un vase les bouquets de fleurs qu'ils m'ont offerts. Et j'ai relu leurs petits mots.

    Louna a pris le temps de copier lettre par lettre, en changeant de couleur à chaque lettre, en un joli algorithme de rose et de violet : Bonnes vacances, maitresse, vous allez me manquer. Merci pour votre gentillesse, votre joie de vivre et votre bonne humeur. Grâce à vous, j'ai passé une très très bonne et belle année de CM2.

    Moi aussi, j'ai passé une très très bonne et belle année, Louna. Je me disais hier en quittant l'école que c'était peut-être la meilleure année de ma carrière. Il m'aura fallu quinze ans pour y parvenir, mais grâce à vous, enfin, je me sens bien et je termine l'année sans amertume ni regret.

    Sur la porte du frigo, j'ai fixé le cactus qu'Emma m'a offert. Il est tout petit, tout mignon dans son joli pot vert anis. « C'est le même que toutes les maitresses précédentes, m'a-t-elle assurée, parce que toutes les maitresses aiment ce petit pot magnétique qui peut se coller au tableau... » Ou sur le frigo, Emma. J'ai aimé ton sourire, ton sérieux. Et ton exposé personnel sur Paris, que tu avais si bien préparé.

    D'une grande enveloppe brune, j'ai sorti une belle fleur, qui ne fanera jamais :

    Merci Elouann. Arrivé en avril, tu n'es resté qu'un trimestre dans ma classe, mais tu t'y sentais bien. J'ai aimé te voir t'y épanouir, te faire des amis et prendre confiance en toi. Tu nous as tous épatés par ton talent de dessinateur. Cette fleur est le plus joli cadeau que tu pouvais me faire.

    Et puis il y a Lucas. Précoce peut-être, timide sûrement. Il aime faire rire toute la classe avec ses mots savants et ses attitudes grotesques. Tom l'avait écrit dans son "portrait chinois" : Si Lucas était un animal, il serait une hyène car il rigole tout le temps. Si Lucas était un lieu, il serait la planète Zébulon car il est toujours dans son monde à lui.

    Pendant le goûter, dans les minutes qui ont précédé la dernière sonnerie, Lucas ne rigolait plus. Il était sérieux, triste peut-être, même s'il a secoué la tête d'un geste négatif quand je lui ai posé la question. Il évitait mon regard, n'osant affronter l'inévitable séparation. Quand il est venu me faire la bise avant de partir, il semblait être redevenu un tout petit garçon. Tu m'as touchée, Lucas. Moi aussi, j'étais triste hier.

    Oscar, lui, était guilleret et agité. Il m'a dit en rigolant que je devais être contente de ne plus avoir à supporter mes élèves. Je lui ai assuré que je serais bien restée encore un peu avec eux. « Sérieux ? » s'est-il écrié. Oui, Oscar, j'étais sérieuse. Malgré tous les moments pénibles où j'ai "fait le gendarme", malgré tous les petits conflits qu'il a fallu régler entre vous, j'ai passé une très belle année.

    Enzo aussi a aimé ces quelques mois partagés, comme il l'a écrit sur une feuille où il a tracé une belle rosace multicolore : Maitresse, je me suis bien amusé et rigoler avec toi. J'ai appris plein de choses superbe ou parfois compliquer. Merci pour cette merveilleuse année. Bonne vacances, maittresse. Tu as raison, Enzo, il faut s'amuser. C'est la première condition pour apprendre : se sentir bien et avoir plaisir à venir à l'école. 

    Hier matin, mes élèves ont gagné deux parties de thèque contre l'autre classe de CM2. Pieds nus dans l'herbe fraiche du stade baigné de rosée, j'arbitrais la partie et je les regardais. Soudés, unis dans un but commun, ils s'encourageaient, se soutenaient, criaient ensemble un STOP unanime pour guider le lanceur qui courait entre les bases. Leur esprit d'équipe faisait plaisir à voir et à entendre. Ils hurlaient de joie à chaque point marqué. Le score fut sans appel : 28-18.

    Ils sont partis. Plus grands, plus mûrs qu'en septembre. Prêts pour le collège.

    Merci à tous pour avoir réussi à créer un groupe-classe solide et positif. Merci pour ces bons moments partagés. Merci pour ces projets que votre enthousiasme a rendu possibles. Il faudra attendre trois ans maintenant pour pouvoir à nouveau suivre le Vendée globe en classe. Nul doute qu'en novembre 2020, lors du départ, je penserai à vous.

    Bonnes vacances !

    « "Rodden Eiland"Les deux grenouilles »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :