• MOOC Ecrire... #4

    Vidéo n°4 de Martin Winckler : construire son histoire

     

    Construire une histoire

    C'est construire le labyrinthe dont on se propose de sortir et dans lequel le lecteur va nous suivre pour l'explorer à son tour. Il lui faut reconstituer le puzzle pour comprendre ce qu'est la vérité en ayant associé toutes les pièces.

    L'un des meilleurs moyens d'apprendre à construire une histoire est de regarder comment sont faites les télé-séries : chaque saison est comme un roman dont chaque épisode serait un chapitre. Il faut que le spectateur ait envie de connaitre la suite.

    L'un des moyens employés dans les séries, c'est de découper l'action en plusieurs histoires : histoire A (histoire principale) et histoires secondaires (B, C) qui vont concerner un personnage secondaire pas directement lié à l'histoire principale. On découpe les histoires et on les intercale. On fait ainsi des digressions répétées sur l'histoire principale. On donne 3 fois plus d'intérêt au récit : le spectateur est intéressé par au moins une des trois histoires.

    L'idéal, le plus accompli, est quand les 3 histoires sont interconnectées, comme dans le premier roman de Richard Powers : "Trois fermiers s'en vont au bal".

    Dans ce livre, ABC ABC... = trois récits situés sur 3 plans de narration différents.

    A est un récit à la première personne d'un personnage qui trouve une photo ; B est l'histoire des personnages qui sont sur la photo ; C est un récit à la troisième personne, qui parle d'un autre personnage ; on ne sait qu'à la fin ce que ce personnage vient faire là, on peut alors relier les trois histoires.

     

    Le narrateur : qui raconte l'histoire ?

    Le choix du narrateur peut permettre de raconter l'histoire d'une façon totalement inédite. Dans le roman "La vacation", l'histoire commence par "Tu es en retard" : le narrateur est extérieur à l'histoire ; on ne connait son identité qu'à la fin et cela donne un sens supplémentaire à l'histoire.

    Dans "En souvenir d'André" : on sait qui raconte (le personnage principal : Emmanuel) mais on ne sait pas à qui il raconte, pourquoi il raconte.

    Film "The princess bride" : jeu sur la narration / le livre joue avec les codes de la narration.

    Nouvelle de Boris Vian : "Les fourmis". Le titre semble ne rien avoir à faire avec le contenu... jusqu'à la fin. Idem dans "Le naufrage du stade Odradek" de Harry Mathews.

     

    Des petits bouts qui à la fin forment un ensemble

    Un roman ne doit pas être vu comme un ensemble déjà terminé mais comme un ensemble de fragments. Le travail de l'écrivant : écrire chaque fragment puis agencer les fragments et choisir ceux qui vont participer à la grande image finale (comme les portraits "mosaïques" constitués de plein de petites images). Au fur et à mesure de l'écriture, on peut réviser ce que l'on a écrit, supprimer un chapitre qui nous emmène sur une voie que l'on ne veut pas développer, ou au contraire développer une voie qu'on avait évoquée mais que l'on n'a pas continuée.

    Il faut être modeste et travailler par fragments. Avoir des objectifs réalistes est ce qui apporte le plus à notre travail (image du marathon : commencer par des courtes distances). Écrire beaucoup de petits textes qu'on va ensuite organiser ; ça finira par faire un roman.

     

     

    Exercice 4

    Écrivez en dix lignes un premier résumé de votre histoire, en distinguant trois moments: l'exposition (où l'on met en place le récit), le développement (où le héros vit des péripéties) et la résolution (où la question dramatique du début est résolue). Bien sûr, ce plan sera révisé, revu, lors de l'écriture. Mais cela peut vous aider à découper votre travail d'écriture en fragments. A vous de jouer!

     

    Lisa mène une vie mouvementée : problèmes au boulot, difficultés à communiquer avec ses parents, insomnie, célibat qui lui pèse... Comment sortir de ce sentiment d'être constamment débordée ? Comment retrouver un peu de sérénité... et de sommeil ? Parcourant des magazines féminins, elle lit un article sur le désencombrement et ressent un déclic. Ranger son appartement pourrait-il l'aider à "y voir plus clair" dans sa vie ?

    Lisa se lance dans son grand projet avec l'aide de sa meilleure amie. Elle découvre les sites d'annonces, les dons, tient un stand sur un vide-grenier pour la première fois de sa vie, et fait de nombreuses rencontres. En triant, elle met la main sur des objets qu'elle avait oubliés. L'un d'eux la rend mal à l'aise. La nuit suivante, elle fait un cauchemar où elle se revoit enfant. Elle veut comprendre ce qui s'est passé ce jour-là. Une seule solution : aller parler à ses parents.

    Après avoir rencontré son père, Lisa sait quel est ce terrible secret qui l'étouffait. Son sommeil s'améliore. Elle trouve une énergie nouvelle, qui lui permet de poursuivre son projet. Son appartement devient plus sain, elle s'y sent mieux. Elle revoit un homme rencontré lors des ventes d'objets, se met à faire du sport... et ose s'exprimer pour se libérer de ses soucis de boulot. Finalement, elle fera une action symbolique qui marquera le début de sa nouvelle vie (ce sera la chute de l'histoire).

    « Petit écrivain #3MOOC Ecrire... #5 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :