• 1918, la dernière lettre

     

    Ma nouvelle 1918, la dernière lettre a été sélectionnée par l'Indé-Panda !

    Vous pourrez donc la lire bientôt dans ce webzine gratuit.

     

     

  • Fin août, je vous annonçais ici que ma nouvelle 1918, la dernière lettre était en ligne sur le site du concours Nolim.

    Aujourd'hui, elle ne l'est plus. Le concours est terminé et les textes ont été supprimés du site. Une page se tourne...

    Mais j'ai bon espoir que cette nouvelle poursuive sa route, ailleurs. Je n'en dis pas plus pour le moment.

     

    Hier, j'ai posté un autre texte, pour un autre concours : le concours de la micro-nouvelle Radio France. 1000 signes autour d'un thème très vague : "Ensemble". Ce fut un beau défi. J'ai aimé cet exercice et je tenterai à nouveau, je pense, d'écrire des micro-nouvelles.

    Le prix de ce concours sera décerné le 8 novembre. D'ici là, ma micro-nouvelle intitulée Renaissance doit rester inédite. Je sais déjà qu'elle ne gagnera pas, mais je vais respecter les règles du jeu et laisser passer cette date avant de vous la faire lire.

     


    votre commentaire
  • Ça y est, ma première nouvelle est publiée sur le net !

    Vous la trouverez sur le site du concours Nolim : (http://www.jedeviensecrivain.com/nouvelles-concours/1918-derniere-lettre/

    NB. Ce lien n'est plus actif ; à la fin du concours, les nouvelles ont été retirées du site.

    Vous pouvez la lire en ligne ou la télécharger (plus d'info dans cet article).

    Et voter pour elle si elle vous plait.

     

    couverture nouvelle

    Dans les tranchées, juste avant l'assaut, Jean écrit

    à Valentine, sa fiancée qui l'attend au village. La reverra-t-il ?

     

    Revenons quelques jours en arrière.

    C'était un de mes défis de l'été : écrire une nouvelle. Après avoir rédigé le premier jet, je vous l'avais présenté le 31 juillet pour trouver des bêta-lecteurs. Ils ont été cinq à répondre à mon appel. Je tiens à les remercier chaleureusement car leur aide m'a été précieuse.

    Mon texte est maintenant en ligne et j'en suis fière. Cette aventure confirme ce que je pensais : écrire une nouvelle est un exercice difficile, surtout quand le nombre de signes est limité (20 000 à 30 000 signes pour le concours Nolim).

    J'ai aimé cela. Alors je renouvellerai l'expérience.

     


    4 commentaires
  • C'est les vacances ! Je fais une pause numérique. Dix jours sans ordi, youpi !

    Au programme : une journée consacrée à l'Histoire à Verdun. Pour ne pas oublier la première guerre mondiale, cent ans après. Et peut-être trouver des précisions pour améliorer ma nouvelle 1918, la dernière lettre.

    Puis une semaine de détente et randonnées en famille dans le Jura.

    J'emporte quelques livres, un cahier, un stylo... et des jeux de société, pour déconnecter.

    A bientôt !

     


    votre commentaire
  • Il y a quelques jours, dans cet article, je vous parlais d'un de mes projets de l'été : écrire une nouvelle.

    C'est fait ! J'ai écrit un texte de 30 000 signes (limite maximale autorisée pour le concours Nolim). Ça n'a pas été facile : le premier jet faisait plus de 31 000 signes. Mais en reformulant certaines phrases et en supprimant quelques détails, j'y suis parvenue.

    C'est avec plaisir que je vous dévoile le titre de ma nouvelle. Un personnage prénommé Jean a traversé le temps pour venir me raconter son destin :

     

     

    Ecrire en été... suite

    Dans les tranchées, juste avant l'assaut, Jean écrit

    à Valentine, sa fiancée qui l'attend au village. La reverra-t-il ?

     

    Je cherche deux ou trois bêta-lecteurs pour m'aider à peaufiner ce texte, avant de le poster sur le site du concours Nolim.

    Vous pouvez me contacter sur facebook : Zia Odet.

    Merci.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique