• "Tim au cœur d'or"

    Titre : Tim au cœur d'or

    Autrice : Olivia Quetier

    Le Lys Bleu Éditions - 16 mai 2018
     

     

    L'histoire : 

    Dans une petite ville de Lozère, Tim cherche des repères. Après deux redoublements au collège, l'adolescent de seize ans sait enfin ce qu'il veut : aller au lycée, passer son bac et entrer à l'école des Beaux-Arts. On dit de lui qu'il a un don pour le dessin. Ses amis aiment ses œuvres, certains profs le soutiennent. Seuls ses parents semblent ne pas s'intéresser à son avenir : entre un père mutique et une mère alcoolique, Tim doit se débrouiller seul. Il va faire preuve d'une grande détermination pour refuser l'orientation en BEP et changer le cours d'un destin tout tracé.

    Nous suivons Tim au lycée, où il développe sa technique artistique, se fait des amis sincères et vit à 100% sa première relation amoureuse. Nous le retrouvons à Paris dix-sept ans plus tard. Marié, père d'un enfant, il mène une vie de bohème, poursuivi par ses démons : peut-on échapper à sa destinée ? Comment contrer le mal qui ronge les femmes de sa famille ? Réussira-t-il à les faire sortir de la dépendance ?

     

    Mon avis :

    C'est un beau roman avec des personnages attachants, une histoire riche et originale, dans le milieu de l'art. Avec une réelle sensibilité, Olivia Quetier nous décrit les dessins de Tim. Sa vision du monde s'exprime par des traits de crayons et des couleurs, dans ses multiples carnets de croquis. Peu à peu, l'homme s'affirme, l'artiste naît. J'ai apprécié son évolution, lente, complexe, semée d'embûches, comme l'est la vie.

    L'écriture se rapproche parfois du scénario : des phrases simples nous décrivent les actions des personnages, les dialogues sont épurés. J'aurais aimé que le texte soit plus développé, que les scènes contiennent plus de détails, que les émotions soient mieux étudiées. Mais ce ne sont là que mes préférences de lectrice. J'avoue que ce style particulier n'est pas dénué de charme : la lecture est fluide et les mots efficaces. On va droit au but, sans fioritures.

    Ce roman est à découvrir. Tim est un personnage passionnant, dont on observe les fêlures d'adolescent puis les progrès d'adulte. C'est agréable de le voir s'épanouir et trouver sa voie, tant au niveau professionnel que dans ses relations avec ses proches. Le thème de l'addiction (alcool, drogues) est un fil rouge terrifiant, qui scelle le destin des personnages. La dépression menace, tapie dans l'ombre. Heureusement, les arbres de la forêt offrent à Tim un refuge dans les moments difficiles, un havre de paix où il peut se ressourcer.

     

    Je remercie l'autrice, Olivia Quetier, de m'avoir proposé la lecture de son roman. Dès que je l'ai découvert, le titre du livre m'a attirée. Ce cœur d'or colle parfaitement au personnage de Tim, un homme prêt à toucher le cœur de nombreux lecteurs.

    Vous pouvez retrouver l'actualité de ce livre sur la page facebook Tim au cœur d'or.

     

    « Danse de salonRéflexion : transhumance(s) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :