• Robinson

    Supposez que vous ayez un ami rencontré sur le net. Supposez que cet ami vous ait soutenu dans un de vos projets. Supposez que vous lui ayez rendu la pareille en vous intéressant à l'un de ses écrits. Vous avez lu attentivement son texte et avez proposé des pistes d'amélioration.

    Maintenant, ouvrez votre boite mail et découvrez son message :

    « Tu ne me comprends pas, tu poses trop de questions. Merci pour ta délicate, mais excessive, attention. »

    Il y a des moments dans la vie où l'on se dit que la solitude est d'or...

    Image : jack (www.dangerecole.blogspot.com)

     

     

    « A main levéeLire des auteurs indépendants »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :