•  

    La biche et l'écureuil

     

    Une biche traînait dans un bois isolé

    Elle semblait perdue, avançait sans savoir

    Où ses pas incertains la feraient divaguer.

    Sur sa face triste pesait un masque noir.

     

    Au détour d'un chemin, un écureuil gris

    Qui ramassait des glands fut soudain bien surpris

    De croiser son regard tout embué de larmes.

    Il voulut connaître la nature du drame.

     

    — Madame, mais qui donc fait pleurer vos beaux yeux ?

    Est-ce là le tableau d'un chagrin amoureux ?

    Vous devriez rentrer vite en votre logis

    Car le loup tous les soirs s'en vient rôder ici.

     

    La biche émue d'une telle compassion

    Regarda cet intrus en train de lui sourire

    Comme il avait l'air doux et plein d'attention

    Dans un dernier sanglot, elle parvint à dire :

     

    — Un loup, dites-vous ? Tiens, il y en a encore ?

    Je croyais qu'à la chasse, ils étaient enfin morts.

    Aucun loup, mon ami, ne peut plus m'inquiéter

    Aux plaisirs de la vie je ne veux plus goûter.

     

    — Y a-t-il, madame, une raison précise

    A cette mélancolie qui vous tétanise ?

    — J'ai perdu mon enfant parti vivre sa vie.

    Plongé dans ses projets, chaque jour il m'oublie.

     

    L'écureuil comprit tout le poids de sa peine.

    Il tenta gentiment de sauver cette reine :

    — Il faut de l'ennemi, madame, vous garder.

    Vous devez sans délai de lui vous abriter.

     

    C'est un loup bien malin qui toujours réussit

    A échapper aux hommes et à leurs fusils.

    Il aime la chair et les atouts féminins

    Si vous voulez mourir, reportez à demain.

     

    A ces mots, dans le bois, apparut un loup blanc.

    Effrayée la biche eut réflexe de survie.

    Elle courut tout droit, jusqu'à épuisement.

    Rassasié le fauve jamais ne la suivit.

     

    Arrivée à bon port, elle avait à l'esprit

    Les mots de l'écureuil qui l'avait sauvée.

    Même si son enfant s'était d'elle éloigné,

    Elle allait redonner des couleurs à sa vie. 

     

    Moralité

    Dans les moments sombres où le cœur broie du noir

    Un regard ou un mot peuvent sauver une âme

    Réveiller une envie, raviver une flamme,

    Étouffer les soucis pour redonner l'espoir.

     

    PS. Mes fables sont désormais classées dans une rubrique spécifique. Vous pouvez également les trouver en cliquant sur fable dans le nuage de mots.

     


    votre commentaire
  •  

    Douceur d'été

     

    Il est des douceurs

    Qu'il faut mériter

    Saisir en hauteur

    Sans se faire piquer.

     

    Elles sont un butin

    Qui pousse en secret

    Un château lointain

    De ronces entouré.

     

    Le marcheur vaillant

    Qui ose affronter

    Le buisson ardent

    Se laissant griffer

     

    Pourra récolter

    De belles perles noires

    Et se régaler

    Pour manger ou boire.

     

    Confiture, coulis,

    Tartes et sirops,

    Salades de fruits,

    Crème pour l'apéro,

     

    Crêpes ou sorbets,

    Quels que soient vos goûts,

    Plaisir de l'été,

    Les mûres sont pour vous.

     

    Image : Pablo Merchán Montes sur Unsplash

     


    votre commentaire
  • Ça y est, ma première nouvelle est publiée sur le net !

    Vous la trouverez sur le site du concours Nolim : http://www.jedeviensecrivain.com/nouvelles-concours/1918-derniere-lettre/

    Vous pouvez la lire en ligne ou la télécharger (plus d'info dans cet article).

    Et voter pour elle si elle vous plait.

     

    couverture nouvelle

    Dans les tranchées, juste avant l'assaut, Jean écrit

    à Valentine, sa fiancée qui l'attend au village. La reverra-t-il ?

     

    Revenons quelques jours en arrière.

    C'était un de mes défis de l'été : écrire une nouvelle. Après avoir rédigé le premier jet, je vous l'avais présenté le 31 juillet pour trouver des bêta-lecteurs. Ils ont été cinq à répondre à mon appel. Je tiens à les remercier chaleureusement car leur aide m'a été précieuse.

    Mon texte est maintenant en ligne et j'en suis fière. Cette aventure confirme ce que je pensais : écrire une nouvelle est un exercice difficile, surtout quand le nombre de signes est limité (20 000 à 30 000 signes pour le concours Nolim).

    J'ai aimé cela. Alors je me suis lancée dans un autre concours. 15 000 signes... l'exercice est encore plus périlleux. C'est un nouveau défi à relever, et il ne me reste plus que quelques jours pour y arriver !

     


    4 commentaires
  • Avez-vous déjà lu des nouvelles ?

    Si oui, vous connaissez l'intérêt de ces textes courts, qui se dégustent comme des friandises en quelques minutes de lecture. Idéal pour les temps d'attente, pour une parenthèse hors du quotidien ou comme une préparation au sommeil.

    Si non, il est temps de vous lancer dans une nouvelle expérience de lecture. Comment faire ? Vous allez voir, c'est très simple.

    * * *

    La lecture numérique permet d'avoir toujours à portée de main une ou deux nouvelles à lire. Pour cela, j'utilise l'application Aldiko sur mon téléphone. Elle est gratuite et facile à installer.

    Quand je télécharge une nouvelle au format epub, je l'importe dans Aldiko (il suffit de cliquer sur le fichier téléchargé) et elle patiente ensuite dans ma bibliothèque numérique jusqu'au moment délicieux de la lecture.

     

     

    Comment trouver des nouvelles gratuites sur le net ?

    En ce moment, c'est très facile. Tous les textes des participants du concours Nolim/Je deviens écrivain peuvent être lus en ligne ou téléchargés (affichez la page de la nouvelle choisie puis cliquez sur l'icône fléchée en haut à droite).

    Vous trouverez toutes les nouvelles ici : http://www.jedeviensecrivain.com/concours-nouvelles/

    J'en ai lu des dizaines, choisies un peu au hasard, sur une impulsion. Parce que l'image, le titre ou le résumé m'inspiraient. J'ai découvert de jolis textes : il y a ceux dont j'ai aimé l'écriture, ceux dont le sujet m'a touchée, ceux qui font preuve d'originalité... C'est une sorte de loterie amusante, qui réserve de belles surprises.

    Bien sûr, la pioche n'est pas toujours bonne. Certains textes ne m'ont pas plu ; disons qu'il y avait incompatibilité (d'humeur, de style, de sujet, voire d'orthographe). Ça fait partie du jeu.

     

    Voici la liste des textes que j'ai appréciés.

    Pour chacun d'entre eux, j'ai indiqué en quelques mots le genre et le sujet. J'ajouterai de nouveaux liens au fur et à mesure de mes découvertes.

    - Les témoins de lumière de Christine Millot-Conte

    Anticipation / Et si on regardait l'humanité avec des yeux venus d'ailleurs ?

    Un thé au paradis de Sylvie Vannucchi

    Contemporain / La rencontre de deux femmes fragiles pour une courte et belle amitié autour d'une tasse de thé. 

    La chair est cendre, l'âme est flamme d'Anthony Sitruk

    Historique / Prague, 1969. Face à l'invasion soviétique, des étudiants font acte de résistance pour réveiller le peuple. Parmi eux se trouve Jan Palach.

    Un jour comme les autres de Joséphine Sourgnes

    Contemporain "kafkaïen" / La routine bien réglée d'un homme au complet gris.

    - La Clé de voûte de Julien Wagner

    Thriller "ludique" / La vie du docteur Lenoir est menacée. Et ce n'est pas la première fois...

    L'incroyable métamorphose de Carine Pitocchi

    Conte / Au 33, rue des rossignols habitent des personnages extraordinaires

    Les Bombes à Fragmentation de Claire Larquemain

    Contemporain / Une femme brisée, un homme isolé, une rencontre.

    - Et la brise sur sa joue de Solenne Hernandez

    Anticipation "poétique" / Plongée dans une société futuriste où chacun porte un masque

    Le sablier de Christian Guillerme

    Fantastique / Quand un pirate informatique vous vole votre identité...

    - Naufragé. de Laurent Peyronnet

    Entre conte et fantastique / Retour sur la vie et les errances d'un homme retrouvé mort sur la plage, à la recherche du paradis perdu

    - L'autostop de Giovanna Ceppi

    Thriller / Une jeune femme tombe en panne dans la campagne

    Fenêtre sur la vie de Karine Haulin

    Contemporain / Observer son voisin par la fenêtre peut avoir des conséquences inattendues, clin d’œil à "Fenêtre sur cour" d'Hitchcock

    - Le Hérisson et la Mauviette d'Ahmed El Marsaoui

    Contemporain / Que se passe-t-il quand on retrouve un ennemi d'enfance ?

    Te revoir de Philippe Gourdin

    Contemporain / Un homme et une femme se rejoignent dix ans après avoir été amants

    - Le fracas du silence d'Amalia Yernaux

    Jeune / La vie d'une adolescente touchée par la maladie bascule à tout jamais

    Eduardo, un combattant pour la liberté d'Isabelle Getten

    Biographie / Récit inspiré de la vie de Théo Francos, un homme qui a traversé plusieurs guerres

     

    Jusqu'au 27 septembre, vous pouvez, si vous le souhaitez, voter pour vos textes préférés en vous connectant au site (il suffit de créer un compte ou d'utiliser votre compte facebook).

    J'ai donné ma voix à toutes les nouvelles mentionnées dans cet article. Il faut encourager les jeunes auteurs talentueux, vous ne croyez pas ?

     

    Image : Aliis Sinisalu sur Unsplash

     


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires