• Printemps

     Poésie écrite pour le concours RATP 2017

     

    Ronronnement sourd au bout du tunnel

    Près du quai s'arrête un serpent d'acier

    De tristes fourmis grises s'amoncellent

    Dans les wagonnets sans se regarder

     

    Bientôt le reptile émerge en plein air,

    Le soleil chauffe sa peau argentée

    Dans ses boyaux un homme solitaire

    Contemplant le ciel se met à rêver :

     

    Parcourir la ville et flâner à pied,

    Quitter le métro pour la liberté,

    Découvrir les rues, les parcs, les allées,

    Aller chez Lulu pour boire un café.

     

    Le printemps fleurit et donne à Paris

    Un souffle nouveau, un p'tit air rétro.

     
     

    « Le coq et la sourisPlage en été »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :