• Nino pleure

    Nino pleure est le titre du texte que je viens d'envoyer à Short Edition pour le Grand Prix Hiver 2018. Dès validation, il sera publié dans la catégorie TTC (Très Très Court = texte de 6 000 caractères maximum / 3 minutes de lecture).

     

     

    — Quel trésor ! Il a les beaux yeux bleus de son papa, non ?

    Camille ne dit rien. Le jeu des ressemblances, maintenant. Il ne manquait plus que ça !

    Xavier répond :

    — Si on le laissait se reposer ? Tu veux un café, maman ?

    Ils sortent de la chambre. Avant de les suivre, Camille jette un bref regard au bébé qui gigote calmement dans son berceau. Elle n'a pas prononcé une seule parole mais nul ne semble avoir remarqué son mutisme. Aucune émotion ne se lit sur son visage pâle, chiffonné. Oubliée la femme enceinte épanouie que l'on complimentait pour sa bonne mine.

    ***

    La tasse à la main, l'auriculaire dressé, la mère de Xavier raconte sa dernière virée shopping.

    — J'ai repéré une grenouillère rayée à col marin. A-do-rable ! Il met du 3 mois, n'est-ce pas ?

    — Maman, tu...

    — Ne t'inquiète pas, mon chéri, ça me fait plaisir.

    Nino pleure. Camille se lève comme une automate.

    — Voulez-vous que j'aille le chercher ? lui propose sa belle-mère.

    — Non, merci. Je dois l'allaiter. Vous ne pouvez pas le faire à ma place, il me semble.

    Elle monte, laissant Xavier apaiser sa mère outragée.

    — Essaie de la comprendre, maman, elle vient d'accoucher.

    ***

    Dans la chambre, les cris aigus déchirent l'air, où flottent de lourds effluves de parfum féminin. Camille prend le nourrisson dans ses bras, ouvre la fenêtre et scrute la rue en bas : la boulangerie, le bar, la supérette... Non, il ne faut pas.

    [...]

     

    La suite, bientôt, sur Short Edition.

     

    « 11 novembre

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :