• MOOC Ecrire... #6

    Les dialogues (vidéo de David Meulemans)

     

    La mise en forme des dialogues est faite par l'éditeur ou l'éditrice. Si on veut faire un travail de qualité, on peut regarder dans un roman pour voir comment sont présentés les dialogues (par exemple, un roman des éditions de minuit).

    Pour l'auto-édition, la correction ortho-typographique, on peut se procurer le lexique des règles typographiques en usage à l'imprimerie nationale.

     

    Le premier conseil de réécriture des dialogues est de tester les mots à l'oral en lisant les dialogues à haute voix.

     

    Concernant l'écriture du premier jet de dialogues qui fonctionnent : David livre une anecdote inspirée de La formation de l'acteur de Constantin Stanislavsky, auteur russe qui est à l'origine indirecte de la Méthode, méthode de jeu développée par l'Actors Studio.

    Le métier du comédien est de produire des apparences mais en se concentrant sur un processus de fond ; les apparences découleront de ce processus de fond.

     

    Quand on se lance dans l'écriture de dialogues, il faut oublier son passé scolaire qui classe la littérature en trois catégories : roman, policier, théâtre. En fait, le théâtre n'est pas de la littérature, il appartient au spectacle vivant. Le texte de théâtre n'a pas le même statut que le texte de roman : il est comme une partition de musique. La partition n'est pas la musique.

    Il faut se concentrer sur ce qui est en amont du dialogue. Pour que la partie visible de l'iceberg (le dialogue) fonctionne, il faut que la partie invisible soit bien construite.

    Les êtres humains ne disent pas ce qu'ils pensent et ne pensent pas ce qu'ils disent. Beaucoup de dialogues sont plats car les personnages disent ce qu'ils pensent.

     

    Première clé d'analyse : quels sont les personnages présents dans ce dialogue ? Quels sont leurs attitudes et leurs natures ? Quelle est l'interaction entre les personnages : quel est l'enjeu dramatique de la scène ?

    Il faut qu'il y ait un enjeu dramatique, une évolution entre le début et la fin de la scène.

     

    La clé de réécriture comporte donc trois conseils :

    1. être sûr que les personnages sont construits,

    2. vérifier qu'il y a bien une fonction dramatique dans la scène,

    3. tester oralement si les mots sont justes (et ils le seront si les personnages sont bien construits).

     

     

    Exercice : poster une page de dialogue de votre roman.

    J'ai posté un extrait de l'histoire de Lisa (chapitre 3). Mais je n'en suis pas satisfaite. Je mettrai un dialogue sur le blog bientôt, celui-ci ou un autre.  

    « Petit écrivain #4Petit écrivain #5 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :