• Le lapin et l'escargot

     

    Le lapin et l'escargot

     

    A la croisée des chemins

    S'arrêta un blanc lapin.

    Devant lui quatre sentiers

    Dans la forêt s'enfonçaient.

     

    Où aller de bon matin ?

    S'interrogeait le lapin.

    Il n'aimait faire des choix

    Manquant de confiance en soi.

     

    Un escargot doucement

    Près de lui se faufila.

    Le voyant si hésitant

    Son aide lui proposa :

     

    — Où veux-tu aller l'ami ?

    Pourquoi restes-tu ici ?

    — Je veux refaire ma vie

    Découvrir d'autres pays,

     

    Lui répondit le lapin

    S'exprimant d'un air chagrin.

    J'ai avancé jusqu'ici

    Sans hésiter, sans un cri.

     

    Il me semble maintenant

    Qu'il faut aller de l'avant.

    Mais j'ai peur de me tromper

    Je pourrais le regretter.

     

    — Tu as la chance d'avoir

    Quatre destins pour ce soir.

    Choisir n'est jamais facile

    Mais renoncer est habile.

     

    Envisage les options.

    Regarde les solutions.

    Supprime les négatives.

    Choisis tes alternatives.

     

    — Escargot, que dis-tu là ?

    Je ne te demande pas

    Mystère et confusion

    Mais sage décision.

     

    Dis-moi quelle voie choisir :

    Vers la mine d'or, l'empire,

    La montagne ou la vallée,

    Pour exercer quel métier ?

     

    L'escargot le regarda.

    Aucun mot ne prononça.

    Sagement il attendit.

    Et le lapin réfléchit.

     

     — Tu as raison de te taire.

    Je dois être téméraire. 

    Je vais choisir la vallée

    Où mes pas vont me porter.

     

    Et si je doute de moi

    Je repenserai à toi,

    A tes conseils avisés

    Et aux cartes étalées.

     

    C'est moi qui les ai mêlées

    Et qui les ai écartées,

    En gardant dans une main

    La couleur du lendemain.

     

    Je sais enfin grâce à toi

    Que je peux faire des choix,

    Et toujours y revenir

    Pour changer mon avenir.

     

    Le mollusque lui sourit :

    — C'est le rôle d'un ami

    De te guider sans jamais

    A ta place décider.

     

    Moralité

    En étant accompagné

    Chacun peut seul décider

    Du chemin qui est le sien

    Pour orienter son destin.

     

    PS : Sur le même sujet, vous pouvez lire : Orientation

     

    « Sonate en ut majeur"L'homme qui s'envola" »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :