• Danse de salon

    Depuis le début de la soirée, ils dansaient au milieu du salon, emberlificotés dans la musique, enchaînés par les notes, soudés l'un à l'autre en une valse unique. Assis dans le canapé, le garçon admirait ses parents qui tournaient, emmêlés et marbrés. Apparut alors une crème glacée bicolore, avec ses parfums préférés : sa mère, à la robe rouge framboise, son père au costume blanc vanille.

    Quand l'incident s'est produit, personne n'a rien compris. La jupe carmin s'est étalée au milieu des invités, dans un gémissement de surprise. La musique s'est arrêtée et un cercle s'est formé autour de la danseuse blessée. Elle s'est massé la cheville en affirmant d'une voix flûtée :

    — Vous voyez, Georges, mon équilibre n'est plus ce qu'il était. Il va falloir le faire réviser.

    La danse reprit sans eux. Incapable de poser son pied douloureux, elle décréta qu'il était l'heure de boire une coupe avec le sénateur.

    Au buffet, l'enfant s'approcha, chemise blanche immaculée, cheveux plaqués, nez levé. 

    — Que voulez-vous boire, mon chéri ? Un verre de jus de fruits ?

    — Une coupe de champagne serait la bienvenue, dit-il avec sérieux, une lueur d'avidité dans les yeux.

    — Tenez, faites-vous plaisir, lui répondit sa mère.

    Il trempa ses lèvres dans le nectar pétillant. Une grimace fugace laissa aussitôt place à un sourire éclatant.

    — Si je bois du champagne, c'est que je suis grand !

    — Vous l'avez toujours été, mon enfant. Dès votre premier cri, vous avez totalement empli mon cœur de maman. Vous êtes un géant.

    Le père et le sénateur trinquèrent. Jamais Louise n'avait fait si belle déclaration à son petit... pardon, grand... garçon.

     

    Texte écrit après avoir lu En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut.

    Je vous invite à découvrir ce roman léger et amusant, sérieux et décapant, qui fait valser le rire avec la folie et twiste finalement vers la tragédie. Les premières pages sont offertes par l'éditeur sur son site : Finitude

     

    « Un café sans sucreRéflexion : transhumance(s) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :