• Apprivoisée

     

    Apprivoisée

     

    Un mois s'est écoulé

    Je l'ai apprivoisée

     

    Premier contact timide

    Oser, aller, franchir

    Balayer craintes vides

    Pour mieux se découvrir

     

    Mes mains ont effleuré

    Ses côtes abîmées

    Adossée, accolée,

    Sur son corps fissuré

     

    Ainsi ses angles tranchent

    Mes doigts fragiles, gourds

    Silhouette trop blanche

    Aspérités, contours

     

    Nos odeurs enlacées

    Emmêlées, familières,

    Nos pas synchronisés

    Ses marches régulières


    En son sein je me love

    Prologue d'une idylle

    Au cœur de son alcôve

    Alliance subtile

     

    L'obscurité embrasse

    Mes paumes tâtonnantes

    Le va-et-vient m'enlace

    De clarté aveuglante

     

    Les paupières mi-closes

    Au matin j'accompagne

    Ses prunelles écloses

    Sur la fruste campagne

     

    Ensorcelée, ravie

    Devant son ventre rond

    Admirable vieux nid

    Tête-à-tête au salon

     

    Nous vieillirons ensemble

    Charpentes, mains qui tremblent

    Lifting de ses vieux os

    Pinceaux, brico, déco

     

    Invités, crémaillère,

    Levons bien haut nos verres :

    À nos destins liés

    À ce fil qui se tisse

     

    Bienvenue, parcourez

    Pièces, murs et sols bruts

    Je l'ai apprivoisée

    Ma nouvelle cahute

     

    Image : Rhett Wesley sur Unsplash

    « "Sombrent les âmes"

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :